QUARTIER LATIN

Si le Quartier latin, dans le 5ème arrondissement, s’est ouvert aux boutiques et restaurants, il demeure l’éternel quartier des librairies, universités et grandes écoles, et de la connaissance. Une atmosphère où la jeunesse, le savoir et la paresse font bon ménage.

Un quartier intellectuel.

Le Quartier latin doit son nom à la langue utilisée jusqu’à la Révolution par les élèves et les professeurs du quartier. Celui-ci regorge en effet de Collèges à forte tradition humaniste, dont le plus connu est le prestigieux Collège de France créé sous François Ier. Aujourd’hui encore, il propose des cours publics et gratuits sur des sujets aussi variés que la physique atomique ou les littératures de la France médiévale.

Le Collège de France, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Le Collège de France, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Plus loin, dans la même rue des Ecoles se trouve l’Université de la Sorbonne (1257). Elle fut créée par le théologien et « fils de vilain » Robert de Sorbon, qui avait pris le nom de son village.

Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Ouverte à l’époque à seize étudiants en théologie, elle accueille aujourd’hui près de 30.000 étudiants dans toutes les disciplines, des lettres aux sciences humaines, du grec ancien à la musicologie !

Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

C’est aussi un lieu de toutes les résistances. Aux Templiers, protestants, jésuites, jansénistes, philosophes du XVIIIème siècle, aux Allemands pendant la Seconde Guerre, en mai 68 où elle se déclare « commune libre », elle n’aura de cesse de se démarquer farouchement.

Une reprographie place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Une reprographie place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Elle a aussi sa placette : s’y dresse la statue du philosophe Auguste Comte en face des cafés où les étudiants révisent, paressent ou refont le monde. 

La statue d'Auguste Comte, Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
La statue d’Auguste Comte, Place de la Sorbonne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Sans compter les nombreuses librairies comme la Boutique des Cahiers, une référence : Charles Péguy y écrivait « Les Cahiers de la Quinzaine ».

La Boutique des Cahiers, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
La Boutique des Cahiers, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Où ?

→ Collège de France 11, Place Marcelin Berthelot, Paris 5ème. Tél. : 01 44 27 12 11 / www.college-de-france.fr

→ Boutique des Cahiers  8, rue de la Sorbonne, Paris 5ème. Tél. : 01 40 46 48 02 / http://www.cql.fr/libraire/la_boutique_des_cahiers


Le lieu des grands hommes.

D’autres personnalités de la littérature ont pour dernière demeure le Panthéon, ouvert en 1790 : la Constituante ferme en 1791 le lieu au culte pour recevoir les « cendres des grands hommes de l’époque de la liberté française » : Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Zola, Malraux, Alexandre Dumas y ont leur place. Car « Aux grands hommes… la patrie (est) reconnaissante », lit-on sur le fronton de ce « temple consacré à tous les dieux » (traduction de « pantheon » en grec).

Le Panthéon, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Le Panthéon, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Mais un autre dieu celui-là, Léo Ferré, entonnait avec plus de nostalgie le Quartier latin : « Je r’trouv’ plus rien, Tell’ment c’est loin, L’Quartier latin ». Non, Léo, ce n’est pas si loin. Les choses changent, l’âme du quartier demeure.


Le Panthéon, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Le Panthéon, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ Place du Panthéon, Paris 5ème. M° Cluny-La Sorbonne (ligne 10) ou RER St-Michel-Luxembourg / www.paris-pantheon.fr


Le philosophe du succès ?

Située sur la place Painlevé (face à la Sorbonne), la sculpture de Montaigne, réalisée par Paul Landowski, porterait bonheur aux étudiants du quartier. Il suffirait à ces derniers de toucher le pied gauche du philosophe, la veille de leur examen, pour leur assurer succès. La superstition, tenace, risquant d’abîmer davantage la statue originale, il a alors été décidé en 1989 de la remplacer par une copie en bronze…

Statue de Montaigne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Statue de Montaigne, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Le Musée de Cluny.

Ce musée, officiellement dénommé « Musée national du Moyen-Âge – Thermes », est situé dans l’hôtel particulier du XIIIème siècle. Le lieu, tout d’abord, est exceptionnel de par la présence de thermes gallo-romains de Lutèce datant de la fin du Ier siècle. De ces thermes, qui se déployaient sur 6.000 m2 (entre la montagne Sainte-Geneviève et la Seine), il ne reste aujourd’hui que le frigidarium, une vaste salle voûtée entièrement restaurée. Comme son nom l’indique, il possède l’une des plus importantes collections mondiales d’objets et d’oeuvres d’art de l’époque médiévale : sculptures, vitraux, orfèvrerie et émaillerie, tapisseries dont la fameuse et belle tenture de « La Dame à la licorne » fin 15ème siècle. Le lieu a fait en 2016 l’objet d’importants travaux de remaniement, confiés à l’architecte Bernard Desmoulin. L’accessibilité et la visibilité de ce musée ont été améliorés, rendant le bâtiment de style gothique flamboyant.

Où ? → 6, Place Paul Painlevé Paris 5ème. Tél. : 01 53 73 78 00 / www.musee-moyenage.fr


 

1 commentaire sur "QUARTIER LATIN"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *