PSYCKOZE © OPUS DÉLITS

PSYCKOZE

Membre – entre autres – du 156 crew, il est l’un des précurseurs de la culture graffiti en France. Oeuvrant d’abord sous le pseudonyme d’Accro, il prendra le blaze de Psyckoze suite aux attentats du groupe d’Action directe en 1987 et participera en 1990 à la naissance de la Mac (« Mort aux cons »). C’est dans les catacombes de Paris qu’il commence réellement à oeuvrer (1982). Si le site est pour lui un exutoire, il est surtout un lieu de mémoire, au point de lui consacrer une exposition en vingt-cinq toiles : « Autopsy » (2004). Influencé par Hundertwasser, Miro, Kandinsky, Calder, Picasso, Gaudi, ou bien encore Goya, il explore la ville en peignant murs et palissades ; quant à son travail sur toiles, il obéit lui aussi aux codes du graffiti. Car la rue et l’atelier sont pour lui indissociables.

Installé à Bagnolet, il milite pour une réelle reconnaissance de l’art urbain. En 2012, il réalise et installe in situ une mosaïque de l’un de ses graffs. En changeant de support, le graff ne serait donc plus si éphémère… 

→ www.psyckoze.com

→ https://fr-fr.facebook.com/psyckoze156/

PSYCKOZE © OPUS DÉLITS
PSYCKOZE © OPUS DÉLITS

 

1 commentaire sur "PSYCKOZE"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *