Il nous regarde !, Cimetière du Père Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT

PERE-LACHAISE

Curieuse idée d’aller marcher dans un cimetière ? Pas tant que cela : le site classé du Père-Lachaise, dans le 20ème arrondissement, invite à une promenade entre recueillement, nature et sculptures.

Une nécropole d’envergure.

Avec ses 44 hectares, le cimetière laïc du Père-Lachaise (du nom du confesseur de Louis XIV) est la nécropole la plus grande de Paris.

Une des allées du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT
Une des allées du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT
Tombeau athénien parmi d'autres, Cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT
Tombeau athénien parmi d’autres, Cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT
Le tronc commun pour les pauvres, Cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT
Le tronc commun pour les pauvres, Cimetière du Père-Lachaise, Paris 20ème © Isabelle SIBOUT

Tous les styles y sont représentés : de la simple pierre tombale au somptueux mausolée antique, les nombreux monuments funéraires sont représentatifs de deux siècles d’histoire, conférant au lieu le statut de musée en plein air.

Sépulture de Rossini, Cimetière du Père-Lachaise © Isabelle SIBOUT
Sépulture de Rossini, Cimetière du Père-Lachaise © Isabelle SIBOUT

Ainsi, le tombeau de Delacroix du sculpteur Dalou, taillé dans la pierre de Volvic, une lave noire rarement exploitée en pareil lieu, est inspiré de celui de Scipion l’Africain. Et que dire de Thiers, premier Président de la IIIème République, qui se fit construire une chapelle funéraire aussi grande que lui était petit !

Monument de la Princesse Elisabeth Demidoff, Cimetière du Père-Lachaise © Isabelle SIBOUT
Monument de la Princesse Elisabeth Demidoff, Cimetière du Père-Lachaise © Isabelle SIBOUT

Mais le Père-lachaise est aussi un immense parc à l’Anglaise avec 5.300 arbres (dont le doyen, un érable de 150 ans !), où de nombreuses célébrités reposent : Chopin, Sarah Bernhardt, Rossini, Daudet, Balzac, Colette, Modigliani, Musset, Oscar Wilde, Piaf, Jim Morrison, Signoret et Montant…

Insolites canetons, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT
Insolites canetons, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT

Et si dans ce joli capharnaüm voisinent illustres et anonymes, se côtoient aussi religions et cultures différentes (catholicisme, protestantisme, judaïsme, bouddhisme…). Témoignage de cette diversité ? Les inscriptions dans toutes les langues sur les monuments funéraires.


Sépultures diverses, Famille Courrier, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT
Sépultures diverses, Famille Courrier, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ Cimetière du Père-Lachaise  16,  rue du Repos, Paris 20ème. M° Père-Lachaise, Gambetta, Philippe-Auguste, Alexandre-Dumas. Plan gratuit aux entrées / www.pere-lachaise.com


Vieux Amoureux
.

Le moine Abélard (1079-1142) venu enseigner la théologie à Paris s’éprit de son élève Héloïse (1101-1164), nièce du chanoine Fulbert chez qui il logeait. Furieux, celui-ci ne fit pas moins que de castrer son hôte, condamné ensuite à errer de monastère en monastère, tandis que l’aimée entrait au couvent pour devenir abbesse. Mais le cœur a ses raisons que la raison de ces deux amants ne connut pas : ils poursuivirent une correspondance de lettres enflammées jusqu’à leur mort. Leurs dépouilles furent réunies en un tombeau visitable au Père-Lachaise depuis 1817 : ils sont les doyens de ce cimetière…


Visite à l’occasion de la Fête de tous les Saints.

La Toussaint est une fête célébrée le 1er novembre en l’honneur de tous les saints catholiques, et non une fête chrétienne. L’origine date de la décision de l’église grecque au IVème siècle de fêter les martyrs chrétiens, soit les apôtres et tous les martyrs morts pour leur foi. Trois siècles plus tard, l’église catholique fait du Panthéon de Rome une église dédiée à Sainte-Marie-des-Martyrs et instituait la fête de la Toussaint. À l’origine fixée au 1er mai, la date fut déplacée au 1er novembre, précédant celle des Défunts, qui a lieu le lendemain. La Toussaint étant un jour férié, il est devenu coutumier et pratique de se rendre au cimetière ce jour-là.


Murs Murs.


Le mur des fusillés de la Commune (1871) dit « Mur des Fédérés »  est une partie de l’enceinte du cimetière. Il commémore les événements tragiques de cette partie de l’Histoire, transformant ce champ de repos en champ de bataille ! Les Fédérés alors retranchés dans la nécropole y furent exécutés par les troupes gouvernementales, puis leurs corps inhumés dans les fosses creusées aux abords du mur qui porte leur nom, non loin du Jardin Naturel.


Vitrail bleu d'une chapelle, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT
Vitrail bleu d’une chapelle, Cimetière du Père Lachaise © Isabelle SIBOUT

Jardin Naturel.

À côté du Père-Lachaise, ce jardin public a de naturel en ce qu’il ne nécessite quasiment aucune intervention de l’homme : pas même les feuilles mortes ne sont ramassées. S’épanouissent alors sur 6.300 m2 en toute liberté toutes sortes de plantes dans ce lieu qui a reçu dès son ouverture (1995) le label de l’année européenne de protection de la nature. Ce respect des cycles naturels, c’est ce qu’on appelle le développement durable…

Où ? 

→ Jardin Naturel  120, rue de la Réunion, Paris 20ème. M° Gambetta, A. Dumas / mairie20.paris.fr


 

1 commentaire sur "PERE-LACHAISE"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *