Mosko et associés © OPUS DÉLITS

MOSKO & ASSOCIÉS

Ces deux typographes de métier et peintres autodidactes (Michel Allemand & Gérard Laux) forment le groupe Mosko et associés à la fin des années 80. L’aventure commence avec leurs premiers pochoirs dans le quartier de la Moskowa. Ce quartier, qui jouxte la petite ceinture dans le 18ème arrondissement de Paris, est voué à être démoli pour être reconstruit. Les habitants créent alors une association de défense du site. C’est donc sur les immeubles murés que Mosko et associés commencent à peindre leurs animaux exotiques pour dénoncer l’agonie de la Moskowa. Ils le transforment en un véritable zoo urbain, comme pour mieux enrayer le processus de destruction du site.

Depuis, ils n’ont eu de cesse de déployer avec humour un bestiaire enchanté et multicolore, où se côtoient tigres, panthères, zèbres, gazelles, éléphants, girafes… Les lieux en déperdition sont leur terrain de prédilection, avec pour fil conducteur, une démarche immuable qui consiste à redonner des couleurs – et donc de la vie – à ces bâtiments et à leurs habitants. Car mettre de la gaieté et de la couleur là où règnent grisaille et tristesse est le credo de ces deux amis de longue date. 

Leur travail s’est vu enrichi de collaborations remarquées. Avec Nemo et Jérôme Mesnager, ils transforment un terrain vague de la rue du Retrait en « zoo de Ménilmontant » (Paris 20ème, 1996) ; avec Hondo, ils peignent une fresque villa de l’Ermitage (Paris 20ème, 2003) ; avec Nemo encore, ils convertissent la rue Mouffetard en ménagerie lors du festival « Lezards de la Bièvre » (2004)… 

Travaillant également sur toiles et palissades, on peut découvrir leurs oeuvres dans des espaces d’exposition fermés, ou bien même ouverts, tel l’immense panneau de la Place Verte (Paris 11ème), géré par l’association Le M.U.R. (Modulable Urbain Réactif).

À compter de 2015, Gérard Laux retrouve sa signature originelle, MOSKO. La thématique demeure animalière, mais la technique change avec l’utilisation de la peinture acrylique et du pinceau, le pochoir étant désormais utilisé comme la touche de finalisation de l’oeuvre.

→ mosko (Facebook)

Mosko et associés © OPUS DÉLITS
Mosko et associés © OPUS DÉLITS

 

1 commentaire sur "MOSKO & ASSOCIÉS"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *