L'une des arcades de la Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

MARAIS

C’est l’un des rares quartiers où le patrimoine architectural a été épargné. Entre les nombreux témoignages de son riche passé et les boutiques et galeries d’art, le Marais, partagé entre les 3ème et 4ème arrondissements, offre au regard un heureux mariage entre l’ancien et le nouveau.

Au départ, un marécage.

Sous Philippe-Auguste, la rive droite était entourée d’enceintes englobant plusieurs quartiers (les Halles, Saint-Gervais), que d’immenses terres en marais encerclaient. Propriétés de grandes abbayes, celles-ci les asséchaient et les mettaient en culture. D’où le nom actuel de « Marais ». Au XIVème siècle, une autre enceinte fut élevée, suivant le tracé des actuels boulevards Beaumarchais, Filles du Calvaire et du Temple, délimitant ainsi le futur quartier.

Enceinte Philippe-Auguste, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Enceinte Philippe-Auguste, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Le roi s’installant à l’Hôtel Saint-Pol, le Marais se transforma alors en quartier royal. Au XVIIème siècle, sous Henri IV, la Place Royale en devint le coeur, tandis que tout autour, le quartier se couvrait d’hôtels particuliers rivalisant par la beauté de leur architecture et de leur décor intérieur. Les premiers salons réunissaient beaux esprits, dames élégantes, hommes de lettres et savants, faisant de Paris la capitale de la sociabilité. Mais, sous Louis XVI, la noblesse se déplace vers les faubourgs Saint-Honoré et Saint-Germain-des-Prés. Plus tard, sous le Second Empire, le quartier s’appauvrit et les ateliers remplacèrent les anciens jardins. Epargné par les grandes percées d’Haussmann, le Marais fut d’abord longtemps laissé en l’état… Il ne dut son salut qu’à Malraux qui fit voter une loi en 1962 sur les secteurs sauvegardés.


Des hôtels très particuliers.

C’est ainsi qu’à partir de 1965, le quartier commençait sa complète réhabilitation. Les vieilles rues, placettes et hôtels particuliers sont revivifiés par les boutiques de créateurs, galeries d’art, restaurants et marchés, faisant du Marais l’un des quartiers de Paris les plus « branchés ».

Un hôtel particulier à la lucarne insolite, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Un hôtel particulier à la lucarne insolite, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Avec ses belles enseignes hébraïques, la rue des Rosiers est la rue caractéristique du quartier juif.

La rue des Rosiers, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La rue des Rosiers, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La rue des Rosiers, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La rue des Rosiers, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Les commerçants proposent toutes sortes de falafels, spécialités orientales et pâtisseries à déguster non loin, sur la ravissante placette du Marché Sainte-Catherine, ou encore sur la place des Vosges.

Place du marché Sainte-Catherine, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Place du marché Sainte-Catherine, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Entourée de pavillons rigoureusement symétriques, incluant la Maison de Victor Hugo, la place des Vosges forme un carré parfait dont les arcades abritent galeries d’art, boutiques de mode et restaurants gastronomiques. Parfois, elles résonnent de musique lyrique ou classique, donnée par de petits orchestres. En son centre, le square Louis XIII avec ses fontaines où il fait bon s’arrêter. De cette place, on accède à l’Hôtel de Sully devenu le siège du Centre des monuments nationaux. Seuls sa librairie, sa cour et son jardin sont ouverts à la visite.

Le square Louis XIII, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Le square Louis XIII, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Le square Louis XIII, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Le square Louis XIII, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La statue de Louis XIII au centre du square éponyme, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La statue de Louis XIII au centre du square éponyme, Place des Vosges, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ Maison de Victor Hugo  6, place des Vosges, Paris 4ème. Tél. : 01 42 72 10 16 / maisonsvictorhugo.paris.fr

→ Hôtel de Sully  48, rue Saint-Antoine, Paris 4ème. Tél.: 01 42 78 49 32 / hotel-de-sully.fr


Des musées en pagaille.

De l’autre côté de la place débute la rue des Francs-Bourgeois, du nom de ses habitants, qui, dépourvus de ressources, étaient exemptés d’impôts.

Que de musées, Paris 3ème et 4ème © Isabelle SIBOUT
Que de musées, Paris 3ème et 4ème © Isabelle SIBOUT

Aujourd’hui, elle fait se succéder jolies demeures des XVIIème et XVIIIème siècles, boutiques de créateurs et bistrots chics. On peut admirer les superbes façades de ces hôtels particuliers.

Un hôtel particulier à la lucarne insolite, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT
Un hôtel particulier à la lucarne insolite, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT

Beaucoup se sont transformés en musées prestigieux : l’Hôtel Lamoignon abrite la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, l’Hôtel Carnavalet héberge le musée du même nom (à l’angle de la rue de Sévigné), et l’Hôtel de Guénégaud, le bien beau Musée de la Chasse. L’Hôtel de Soubise, le plus ancien (XIVème siècle !), évoque l’Histoire de France et les Archives Nationales. D’autres musées d’art plus récent ont depuis vu le jour : le Musée Cognacq-Jay à l’Hôtel Donon, le Musée Picasso à l’Hôtel Salé, la Maison Européenne de la Photographie à l’Hôtel Hénault de Cantobre.

Où ?

→ Hôtel de Lamoignon 24, rue Pavée, Paris 4ème. Tél.: 01 44 59 29 40.

→ Musée Carnavalet – Hôtel Carnavalet 16, rue des Francs-Bourgeois,, Paris 3ème. Tél.: 01 44 59 58 58 / carnavalet.paris.fr / musee-carnavalet

→ Musée des Archives nationales – Hôtel de Soubise  60, rue des Francs-Bourgeois, Paris 3ème. Tél.: 01 40 27 60 96 / www.archivesnationales.culture.gouv.fr

→ Musée de la chasse et de la nature – Hôtel de Guénégaud  62, rue des Archives, Paris 3ème. Tél.: 01 53 01 92 40 / www.chassenature.org

→ Musée Cognacq-Jay  8, rue Elzevir, Paris 3ème. Tél.: 01 40 27 07 21 / museecognacqjay.paris.fr

→ Musée national Pablo Picasso  5, rue de Thorigny, Paris 3ème. Tél.: 01 42 71 25 21 / www.musee-picasso.fr

→ Maison Européenne de la Photographie 5/7, rue de Fourcy, Paris 4ème. Tél.: 01 44 78 75 00 / www.mep-fr.org

→ Y aller : M° Chemin-Vert, Saint-Paul, Rambuteau.


Le plus vieux marché de Paris.

En lieu et place d’un orphelinat, Louis XIII crée en 1615 le petit marché qui devait approvisionner le Marais. En souvenir des jeunes pensionnaires vêtus d’un habit rouge en signe de charité, les habitants le baptiseront « Marché des Enfants Rouges ».

Le marché des Enfants Rouges, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT
Le marché des Enfants Rouges, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT

Classé Monument historique en 1982, ce petit marché est installé sous une halle en bois et équipé d’un puits et d’une étable, où une vingtaine de commerçants sont installés.

Le marché des Enfants Rouges, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT
Le marché des Enfants Rouges, Paris 3ème © Isabelle SIBOUT

Où ?

→ Marché des Enfants-Rouges 39, rue de Bretagne, Paris 3ème. M° Arts et Métiers. Tél.: 01 40 11 20 40 / egs-sa.com


 

1 commentaire sur "MARAIS"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *