LUXEMBOURG

Le jardin du Luxembourg, situé dans le 6ème arrondissement, est sans conteste le parc le plus prisé des Parisiens. Un vrai jardin à la Française offrant des sculptures en plein air. 

À loisirs.

Agrémentés de pièces d’eau et couverts d’arbres splendides, ses 23 hectares de verdure sont un vrai jardin à la française, attenant au palais du Sénat.

Une guérite dans le jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
Une guérite dans le jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Le jardin, équipé de chaises et de fauteuils de métal, permet de passer des heures à lire au calme à proximité du grand bassin. Mais il y a aussi les adeptes du jogging, du parcours de santé ou de tennis avec les six courts municipaux qui jouxtent le parc de jeux pour les petits. Les moins sportifs pourront toujours opter pour la pétanque et les gourmands pour la buvette-restaurant, où l’on s’installe à l’ombre pour déguster un brunch le week-end. Enfin, le Jardin du Luxembourg est également connu pour ses expositions de peinture, photographie, sculpture et ses concerts. Des visites du Jardin sont même organisées.

Autour du bassin du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
Autour du bassin du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ Jardin du Luxembourg Rue de Vaugirard, Paris 6ème. M° Saint-Sulpice ou Odéon. Tél.: 01 40 46 08 88 / www.senat.fr


Pour les petits.

Pour eux, quel paradis ! L’espace, la verdure et les attractions font la réputation du site, avec, en son centre, le bassin. Ils peuvent en effet y faire voguer de petits voiliers, mis en location dans la guérite attenante.

Voiliers sur le bassin du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
Voiliers sur le bassin du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Pour ceux qui aiment la nature, des balades en poney sont proposées, tandis qu’une école d’apiculture et son rucher permettent de comprendre tous les secrets du miel. À l’extrémité ouest du parc enfin, le théâtre de marionnettes rassemble régulièrement toute une foule joyeuse, à proximité des terrains de basket, des balançoires du parc de jeux et de l’ancien manège.

Le bassin devant le Palais du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
Le bassin devant le Palais du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Pour les intellos.

Si au XIXème siècle, on y louait des journaux pour quelques heures, ou bien on s’offrait les services d’écrivains publics, le jardin est aujourd’hui le lieu de rendez-vous pour les joueurs de bridge, et les passionnés d’échecs qui s’assoient au bord des allées et disputent leurs parties en public.

Une des grandes allées du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
Une des grandes allées du jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Pour les amateurs d’art, poussez jusqu’au Musée du Luxembourg. Car cette ancienne orangerie est le théâtre de belles expositions temporaires. 

Où ? 

→ Musée du Luxembourg 19, rue de Vaugirard, Paris 6ème. Tél.: 01 40 13 62 00 / www.museeduluxembourg.fr


Pour méditer…

Allons jusqu’à la grotte du Luxembourg, dénommée « Fontaine Médicis ». Des chaises sont disposées des deux côtés du basin pour lire, déjeuner mais surtout admirer cette majestueuse fontaine que fit élever en 1630 Marie de Médicis à l’image des nymphées et des fontaines qui décoraient alors les jardins italiens. 

La fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
La fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Elle subit plusieurs aménagements depuis sa construction. Après la Révolution, elle fut ainsi restaurée, sous la houlette de Chagrin, l’architecte du palais du Luxembourg, par les sculpteurs Ramey, Duter et Talamona, et une petite Vénus ornait la niche centrale. Puis, à l’occasion du percement de la rue Médicis par Haussmann, l’architecte Alphonse de Gisors fit construire au-devant le long bassin actuel et commanda de nouvelles sculptures à Ottin. La niche centrale est occupée par le groupe représentant « Polyphème surprenant Acis et Galathée », et les deux niches latérales abritent un faune et une chasseresse. 

La fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT
La fontaine Médicis, Jardin du Luxembourg, Paris 6ème © Isabelle SIBOUT

Quel Palais !

Au lendemain de l’assassinat d’Henri IV, en 1610, la reine de Médicis décide de faire construire une nouvelle demeure dans le quartier champêtre de Luxembourg,  à proximité de la porte Saint-Michel. En achetant l’Hôtel de François de Luxembourg et les propriétés voisines, elle parvint à se constituer un vaste domaine d’une vingtaine d’hectares ! Née à Florence, elle demandera à l’architecte de s’inspirer du palais Pitti, mais l’architecte empruntera davantage à la tradition française qu’au modèle italien. Après la « Journée des Dupes » en novembre 1630 qui consacre le pouvoir à Richelieu, Louis XIII contraint sa mère à l’exil.

Le Palais du Luxembourg, Paris 1er © Isabelle SIBOUT
Le Palais du Luxembourg, Paris 1er © Isabelle SIBOUT

Ce palais princier, transformé en prison sous la Révolution, accueille depuis deux siècles une assemblée parlementaire : le Sénat y siège depuis 1879 et gère le jardin. Celui-ci frappe par sa diversité de styles, associant des parterres à la française, dont la rigueur géométrique se trouve adoucie par la courbe des terrasses, un jardin anglais qui invite à la rêverie, et des plantations de marronniers et leurs quinconces ombragés.


 

1 commentaire sur "LUXEMBOURG"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *