Les moulins à vent de La Défense (92)_Image à la Une © Isabelle SIBOUT

ARCHES

D’un bout à l’autre de la Voie Royale qui débute au Louvre, deux arches et deux époques se font écho : l’Arc de Triomphe dans le 8ème arrondissement, symbole de l’épopée napoléonienne, et l’Arche de la Fraternité à La Défense (92), exemple de prouesse technologique dans les Hauts-de-Seine.

Le triomphe des armées
.

Pour beaucoup, la place Charles-de-Gaulle reste celle de l’Etoile avec ses douze avenues rayonnantes qui la traversent. En son centre se trouve l’Arc de Triomphe, accessible uniquement par passage souterrain.

Avenues en étoile depuis le haut de l'Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT
Avenues en étoile depuis le haut de l’Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT

« Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe ! » C’est sur ces paroles de Napoléon Ier en 1806 que les travaux du monument débutèrent. Devant dominer Paris, celui-ci devait aussi flatter le goût de l’empereur pour l’art de l’Antiquité romaine. Certes, il s’en inspire beaucoup avec son arche unique, mais il s’en émancipe par l’abandon des colonnes et des dimensions tout à fait exceptionnelles : 50 mètres de haut, 45 de long, 22 de large.

L'Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT
L’Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT

Les sculptures sont tout aussi monumentales avec ses piédestaux ornés de quatre hauts-reliefs allégoriques des sculpteurs Cortot, Etex et Rude. De ce dernier, l’on peut admirer « Le Départ des Volontaires » dit « La Marseillaise ». Inauguré trente ans plus tard, l’édifice devint le lieu des manifestations nationales tel le défilé de la Libération de Paris en 1944, et chaque année, celui du 14 juillet.

Une des allégories de l'Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT
Une des allégories de l’Arc de Triomphe, Paris 8ème © Isabelle SIBOUT

L’histoire se poursuit à l’intérieur, en haut des 234 marches, grâce à une scénographie sur des écrans géants. La visite se termine par un point de vue depuis le toit duquel on comprend mieux l’origine du nom de la place « l’étoile ». Et quelle perspective ! Les 50 mètres d’altitude permettent enfin d’être à bonne distance pour reconnaître les monuments de Paris et apercevoir de bien jolies terrasses d’appartements privés. De quoi se rincer l’oeil!

Où ? 

→ Arc de Triomphe Place du Général-de-Gaulle, Paris 8ème. M° & RER Charles-de-Gaulle-Etoile / www.arc-de-triomphe.monuments-nationaux.fr


Le triomphe de la Fraternité.

Au triomphe des armées répond celui de la Fraternité avec l’arche qui porte son nom à La Défense (92). Inauguré le 14 juillet 1989 à l’occasion des festivités du bicentenaire de la Révolution Française, la Grande Arche fait partie des Grands Travaux de Mitterrand.

L'Arche de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT
L’Arche de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT

En 1981 est lancé le concours « Tête Défense » visant à implanter un monument servant à abriter le Carrefour de la Communication dans le quartier d’affaires. L’architecte danois Von Spreckelsen gagne le concours avec son projet équilibriste. D’un poids de 300.000 tonnes, ce cube évidé, composé de marbre de Carrare et de dalles de verre sur les parois, repose sur douze piles permettant de rendre antisismique le bâtiment, tandis que les technostructures horizontales en béton contraint reliant les deux parois maintiennent la plateforme du toit à 110 mètres de haut ! Il pourrait même contenir Notre-Dame et sa flèche. Les ascenseurs panoramiques vous propulsent dans les airs en 66 secondes chrono ! Depuis le belvédère, l’on contemple tout l’Ouest parisien (du Stade de France au Mont Valérien), les tours Eiffel et Montparnasse, et bien sûr, l’Arc de Triomphe dans l’axe historique.

Tours de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT
Tours de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT

À l’Ouest, du nouveau…

Le projet Défense 2015 dirigé par l’Etablissement public pour l’aménagement de La Défense (Epad) prévoit de moderniser le site afin de lui permettre de conserver sa place de premier quartier européen d’affaires. Car, depuis sa création en 1958, ce Manhattan parisien vieillit.

L'esplanade de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT
L’esplanade de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT

Et la Grande Arche pourrait bien devenir toute petite à côté des nouvelles tours. Si aucune construction n’est en cours malgré les très nombreux projets déposés, au moins deux devraient démarrer en 2016 pour une première inauguration en 2018. Le premier, Trinity, comprendrait, outre 500 m2 de commerces et 3.500 m2 d’espaces publics, une tour haute de 140 mètres, située au-dessus de l’A14, entre la tour Areva et le Centre des Nouvelles Industries et Technologies. De l’autre côté du CNIT s’élèveraient les tours Sisters, projet confié à l’architecte Christian de Portzamparc.

À suivre sur www.ladefense.fr

Où ? 

→ Grande Arche de la Fraternité 1, parvis de La Défense, paroi Nord, 92044 Paris – La Défense / RER ou M° La Défense-Grande Arche. Pour les visites : 01 49 07 27 27 / www.grandearche.com

Se restaurer :

→ Sur le toit de la Grande Arche (35ème étage), le restaurant Ô110 propose quelques délices en altitude (à 110 m) / 1, Le Parvis 92800 Puteaux. Tél.: 01 49 07 27 32.

Les moulins à vent de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT
Les moulins à vent de La Défense (92) © Isabelle SIBOUT

 

2 commentaires sur "ARCHES"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *