Le dénicheur d'oursons, sculpture de Frémiet, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

JARDIN DES PLANTES

Dans le 5ème arrondissement, voilà une passionnante balade naturaliste : le Jardin des Plantes et ses Grandes Serres. Situé entre la mosquée de Paris, le campus de Jussieu et la Seine, l’endroit s’étend sur 23,5 hectares. De quoi voir… 

Le Jardin.

Une roseraie de 350 variétés, un jardin alpin réunissant 2.000 plantes de montagne, des serres protégeant la flore de l’Australie au Mexique en passant par celle propre à la Méditerranée : un vrai dépaysement !

Arbre en fleurs, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Arbre en fleurs, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

C’est à deux médecins et apothicaires de Louis XIII, Jean Héroard et Guy de La Brosse, que le « Jardin royal des plantes médicinales » doit son existence. Ouvert au public en 1640, il n’aura de cesse d’être enrichi par les collections des botanistes parcourant le monde. Mais c’est avec le célèbre naturaliste, l’intendant Buffon, que le Jardin acquiert son intérêt scientifique universel à la fin du XVIIIème siècle. Il s’élargit alors jusqu’à la Seine et est agrémenté d’un amphithéâtre, d’un belvédère et des galeries.

Le bassin de l’Esplanade Milne Edwards, s’il a disparu, fait aujourd’hui l’objet de demandes de sa remise en perspective auprès de la Mairie du 5ème arrondissement, en particulier de la part de la Société des Amis du Muséum National d’Histoire Naturelle. Le projet est actuellement soumis à l’étude à la Fondation du Patrimoine, et une partie du financement trouvée.

Suivre : https://idee.paris.fr/restitution-du-bassin-de-lesplanade-milne-edwards-museum-national-dhistoire-naturelle

Vers l'esplanade Milne Edwards, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Vers l’esplanade Milne Edwards, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Vers l'esplanade Milne Edwards, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Vers l’esplanade Milne Edwards, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ Jardin des Plantes Entrées rues Buffon et Geoffroy-St-Hilaire ou Cuvier. M° Gare d’Austerlitz / www.jardindesplantes.net


Le Muséum national d’histoire naturelle & la Ménagerie.

C’est sous la Révolution que le Jardin se dote du Muséum national d’histoire naturelle, dont l’objectif était la recherche, la conservation et l’enseignement. De grands chercheurs, tels Becquerel et Cuvier, passèrent par cette grande institution.

Museum National d'Histoire Naturelle, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Museum National d’Histoire Naturelle, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Outre les Galeries de Paléontologie et d’Anatomie Comparée et celles de Minéralogie et de Géologie, le bâtiment abrite la Grande Galerie de l’Evolution : de l’infiniment petit du milieu marin aux animaux terrestres en passant par l’Homme lui-même, c’est toute l’évolution de la vie qui nous est montrée. Jusqu’à la salle des espèces menacées ou disparues ! À méditer…

La Galerie de Botanique et de Géologie, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
La Galerie de Botanique et de Géologie, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

Quant à la Ménagerie justement, elle est l’un des plus anciens zoos conservés dans son aspect originel (1793). Sur 4.500 m2, plus d’un millier d’animaux y habitent : primates, oiseaux, reptiles et autres espèces sauvages y évoluent paisiblement. En prime ? Le Microzoo qui permet de découvrir les animaux microscopiques. Fascinant.

Squelette et buste, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Squelette et buste, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

En 2016, le zoo du Jardin des Plantes de Paris a accueilli de nouveaux pensionnaires : en effet, un caracal et une panthère de Chine, deux espèces en voie de disparition, sont nés, tandis qu’une trentaine d’oisillons ont également vu le jour (flamant rouge, vautour palmiste…).


Les Grandes Serres.

Après plusieurs années de travaux, les Serres, entièrement rénovées et réaménagées, ont ré-ouvert en 2009. La restauration de ces structures historiques classées a mobilisé botanistes et jardiniers du Muséum.

La Grande Serre, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
La Grande Serre, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

La magie du lieu demeure intacte et la muséographie a été repensée pour mieux diffuser les connaissances les plus actuelles sur les plantes, et sensibiliser le public à la fragilité des milieux et aux enjeux de leur préservation.

Les Grandes Serres, Intérieure, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT
Les Grandes Serres, Intérieure, Jardin des Plantes, Paris 5ème © Isabelle SIBOUT

En effet, si la biodiversité est évidente dans les végétaux, elle est davantage perceptible dans les serres par l’évocation de milieux très contrastés dévoilés ici en quatre espaces : la Grande Serre à la végétation luxuriante (Palmier des Bermudes, gigantesques ficus…) ; la Serre des Zones Arides (plantes dites succulentes…) ; la Serre de la Nouvelle-Calédonie, riche de 3.700 espèces spécifiques dotées d’un grand intérêt scientifique (75% sont endémiques) ; la Serre de l’Histoire des Plantes enfin, pour un parcours chronologique depuis le fossile jusqu’à la fleur.

Où ? 

→ Les Grandes Serres du jardin des Plantes 57, rue Cuvier. Tél. : 01 40 79 56 01 / 54 79 / www.mnhn.fr


 

1 commentaire sur "JARDIN DES PLANTES"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *