L'Hôtel Lambert, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

ÎLE SAINT-LOUIS

En amont de l’île de la Cité, l’île Saint-Louis, située dans le 4ème arrondissement, est un enchantement. Regorgeant d’hôtels particuliers, de cours intérieures, de galeries d’art, de petits commerces et de restaurants, son charme est intemporel.

Et deux îlots qui font une île…

Il était une fois… deux îlots en plein coeur de Paris, l’un appelé l’île aux Vaches (elles y paissaient effectivement tant l’herbe y était grasse par les bienfaits de la Seine), l’autre était l’île Notre-Dame. Sur la première, les premiers pique-niques s’y organisèrent, tandis que sur la seconde, se déroulaient au Moyen-Âge les célèbres duels judiciaires appelés « jugements de Dieu ». Cette pratique fut ensuite interdite par Louis IX, qui y élut domicile pour devenir Saint. Son souhait une fois exaucé (1297), il donna à l’île son nom de « Saint-Louis ».

Plaque ancienne, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Plaque ancienne, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Rue Poultier, nom gravé dans la pierre, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Rue Poultier, nom gravé dans la pierre, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Celle-ci réunit au XVIIème siècle les deux îlots par l’entremise de Sieur Marie (l’un des deux ponts porte d’ailleurs son nom). L’urbanisation commença alors et les habitants furent appelés « Ludoviciens » (certains s’en réclament encore aujourd’hui).

Enfilade d'hôtels particuliers, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Enfilade d’hôtels particuliers, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

L’île, entourée des célèbres quais d’Anjou, de Béthune, d’Orléans et de Bourbon, fut d’abord habitée par des financiers et magistrats, puis par des artistes occupant les très beaux hôtels particuliers de l’île : l’Hôtel de Charron, où vécut le trop méconnu artiste Emile Bernard (initiateur du synthétisme), l’Hôtel de Chenizot  (ancien siège de l’archevêché) ou bien encore, l’Hôtel de Lauzun : celui-ci est réputé par le séjour de Théophile Gaultier et de Charles Baudelaire, qui y fondèrent le Club des Hachischins (on aura compris leur goût pour les paradis artificiels), mais aussi par la passion amoureuse du second pour sa « Vénus noire » (Jeanne Duval), une domestique noire, habitant à deux pas…

Macaron de porche d'un hôtel particulier, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Macaron de porche d’un hôtel particulier, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Sur la pointe orientale de l’île, l’Hôtel Lambert offre une vue splendide sur la Seine. Il est surtout doté d’un « Cabinet de l’Amour », orné du tableau de Le Sueur (1655), « L’Amour dérobant son foudre à Jupiter » : Cupidon, Dieu de l’Amour, y blesse de ses flèches les coeurs… C’est l’origine du coup de foudre ! De l’autre côté, à la pointe occidentale de l’île, se trouve l’Hôtel du Centaure : une légende vivante dit que c’est l’endroit rêvé pour faire sa demande en mariage. Une île propre à la romance…

Macaron de porche d'un hôtel particulier, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Macaron de porche d’un hôtel particulier, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

La rue Saint-Louis-en-l’Île.

Rue principale de l’île, elle est aujourd’hui jalonnée de nombreuses galeries d’art et de commerçants d’un autre âge, tel le fromager Lefranc, dont on relevait encore il y a peu le numéro de téléphone à huit chiffres sur la devanture de la boutique. Ce maître affineur parti a, bien heureusement pour nos papilles, trouvé ses successeurs en deux jeunes passionnés qui ont rebaptisé l’enseigne La Fromagerie de L’Isle. L’adresse demeure au n°38 de la rue Saint-Louis-en-l’île : si la façade s’est métamorphosée, le lieu perpétue la tradition de servir la charcuterie à la coupe, de bons petits plats traiteurs et bien sûr, des fromages fermiers et artisanaux, le plus souvent au lait cru.

L'ancien formager Lefranc, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
L’ancien formager Lefranc, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La nouvelle fromagerie, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La nouvelle fromagerie, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

On y trouve aussi de nombreux restaurants, tel Au Sergent Recruteur, une ancienne taverne passée récemment à une cuisine davantage gastronomique. On ne manquera pas le chocolatier-confiseur Moinet et le glacier Berthillon. Ce dernier habite sur l’île depuis 1954 et n’en a pas bougé. L’adresse est fameuse, et il faut parfois attendre un certain temps avant d’être servi. Mais la patience a ses vertus pour un estomac en mal de gourmandises sucrées, comme ses granités ou sa barre de nougat glacé.

Le glacier Berthillon, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Le glacier Berthillon, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La Maison Moinet, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La Maison Moinet, Île Saint-Louis, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Enfin, si vous souhaitez vous plonger dans une ambiance lifestyle mêlant gastronomie, mode, art et design, c’est à l’Upper Concept Store qu’il faut vous rendre pour y dénicher des bijoux de créateurs parisiens, des articles de mode ou des produits high tech, pour y travailler ou tout simplement, y faire une pause sucrée ou salée.

Où ? 

→ La Fromagerie de L’Isle 38 Saint-Louis  (fromage, vin, épicerie) 38, rue Saint-Louis-en-l’île, Paris 4ème. Tél : 01 46 33 30 00.

→ Au Sergent Recruteur  41, rue Saint-Louis-en-l’île, Paris 4ème. Tél : 01 43 54 75 42 / www.lesergentrecruteur.fr

→ Maison Berthillon  31, rue Saint-Louis-en-l’île, Paris 4ème. Tél : 01 43 54 31 61 / www.berthillon.fr

→ Maison Moinet 45, rue Saint-Louis-en-L’Île, Paris 4ème.

→ Upper Concept Store 19, rue des 2 ponts, Paris 4ème. Tél. : 01 42 49 29 96 / www.upperconcept.com


Un trésor caché.

Un peu plus loin, on passerait presque à côté tant la façade ne paie pas de mine. Mais si l’on a le regard curieux, on pousse la porte et la surprise est de taille : on se retrouve à l’intérieur d’une étonnante église, dont les murs sont feuilletés d’or et ornés de tableaux de diverses époques, d’origines italienne et française. C’est un vrai petit musée qu’a constitué en cette église Saint-Louis-en-l’île le curé Buffon en son temps, après le pillage lors de la Révolution française.

Située à l’intersection de la rue Saint-Louis-en-l’île et de la rue Poulletier, on y donne également tout au long de l’année des concerts de musique religieuse classique. Son orgue est en effet conçu sur celui des orgues d’Allemagne du Nord de l’époque baroque. Un vrai trésor…

Plus d’infoswww.ile-saint-louis.com


 

1 commentaire sur "ÎLE SAINT-LOUIS"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *