La Promenade plantée, Image à la Une, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

D’ALIGRE A LA COULEE VERTE

Dans le 12ème arrondissement, voilà  un joli parcours pour un dimanche. Une promenade par la Coulée verte René-Dumont vous conduira jusqu’au bois de Vincennes, avec, au préalable, une visite du marché d’Aligre.

Petit village d’Aligre
.

En dépit de quelques constructions immobilières pas toujours très heureuses, la place d’Aligre est attrayante grâce à son marché, ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 9h00 à 13h00 (14h00 le week-end) et de 16h00 à 19h30. C’est en effet l’un des plus pittoresques de Paris et l’un des moins chers : on attend midi de préférence, les maraîchers bradent leurs prix pour écouler leurs stocks.


Le marché extérieur s’articule autour du marché populaire couvert Beauvau-Saint-Antoine entre la rue Cotte et la rue d’Aligre. Ce beau bâtiment carré propose, le long d’allées parfaitement ordonnées, des étals de primeurs, bouchers, charcutiers, crémiers et fromagers, qui côtoient des produits venus d’ailleurs (italiens, antillais entre autres). 
Dehors, l’ambiance est tout autre : c’est l’effervescence ! On trouve là fruits et légumes en ordre dispersé d’un côté, fripes et brocante de l’autre.


Le marché d'Aligre, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT
Le marché d’Aligre, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT

Ce marché séculaire ne serait pas si fameux s’il n’y avait bistrots, troquets, restaurants aux alentours, qui parafent cette ambiance pour le moins animée. Et on a le choix. Ainsi, pour les inconditionnels du petit canon avec dégustation d’huîtres, on va au Baron Rouge. Autrement, on tourne autour du marché lui-même pour tenter de trouver une place en terrasse, chargé de ses emplettes (si l’on a fait le marché avant) ou bien pour prendre un café ou un jus de fruits avant de passer à l’abordage des étals… On peut aussi opter pour une place identique (c’est-à-dire au soleil) autour du square Trousseau enchantant les regards avec son kiosque 1900, et qui se situe juste à côté de la place d’Aligre. De bons restaurants, cafés, salons de thé font face à cette aire de verdure.

Le square Trousseau, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT
Le square Trousseau, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

Où ?

→ Marché couvert Beauvau (marché d’Aligre) Place d’Aligre, Paris 12ème. M° Ledru-Rollin. Tél. : 01 45 11 71 11 (Sté DADOUIN).

Pour boire un verre et manger des huîtres → Le Baron Rouge 1, rue Théophile Roussel, Paris 12ème. M° Ledru-Rollin. Tél.: 01 43 43 14 32. Difficile certes de trouver une place à l’intérieur, et il n’y a pas de terrasse. C’est donc sur les fûts, casiers à bouteilles, capots des voitures garées là, rebords des fenêtres des quelques habitations jouxtant le lieu en question, ou bien même sur les dessus des conteneurs à poubelles (pour les plus décidés), que les nombreux vins de pays proposés par la maison sont dégustés. À la bonne vôtre!  http://lebaronrouge.net

Pour déguster une cuisine française de tradition dans un beau bistrot 1900 → Le Square Trousseau 1, rue Antoine Vollon Paris 12ème. M° Ledru-Rollin. Tél.: 01 43 43 06 00 / http://www.squaretrousseau.com

Vous avez pris des forces ? Alors, vous êtes prêts pour la promenade le long de la Coulée verte.


Deux balades en une
.

L’avenue Daumesnil présente la caractéristique d’être “double” sur toute la longueur de l’un de ses côtés (du n°9 au n°129) : en bas se trouve le Viaduc des Arts ; en haut, la Promenade Plantée, appelée aussi Coulée verte.

Le Viaduc des Arts, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT
Le Viaduc des Arts, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

C’est en 1990 que l’ancien viaduc de Paris, soutenant la voie de chemin de fer entre Bastille et Vincennes (1859-1969), fut réhabilité par les bons soins de l’architecte Patrick Berger.
 Les arcades à la charpente métallique, entièrement rénovées à l’aide d’anciennes pierres et de briques roses, offrent une architecture unique avec de larges baies vitrées qu’occupent de vastes espaces d’exposition voués à l’artisanat et à la création. Près de cinquante artisans (mode, design, ameublement…) ont investi les lieux. La baguenaude risque de prendre du temps. Vous pouvez en profiter pour vous accorder une pause à l’Arrosoir ou au Viaduc Café.
 Juste au-dessus du viaduc, l’ancienne voie de chemin de fer a été transformée en une promenade longue de 4,5 kilomètres qui conduit jusqu’au bois de Vincennes.

La Coulée verte, ex-Promenade plantée, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT
La Coulée verte, ex-Promenade plantée, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT

À une dizaine de mètres au-dessus du trottoir, la Coulée verte René-Dumont s’avère être des plus agréables. 
Une première partie s’étend de la place de la Bastille au jardin de Reuilly. Elle est exclusivement réservée aux piétons, et des correspondances entre le bas et le haut existent grâce aux escaliers que l’on trouve entre deux, ou les ascenseurs, tel celui à l’angle de la rue Hector Malot.

Infos :

http://equipement.paris.fr/coulee-verte-rene-dumont-ex-promenade-plantee-1772

Le pastiche des esclaves de Michel-Ange, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT
Le pastiche des esclaves de Michel-Ange, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT

Plantée de noisetiers, tilleuls, bambous, plantes grimpantes et aromatiques (on y trouve même de la lavande !), cette coulée verte est rythmée par de petits parcs, tandis qu’aux abords, le regard se tourne de part et d’autre vers des constructions architecturales remarquables, mêlant l’ancien et le neuf. Ainsi, cet ensemble HLM des années cinquante qui fait face aux immeubles cossus du début XXème situés après la rue Traversière. On ne peut pas non plus ne pas remarquer au passage les statues imposantes pastichant les Esclaves de Michel-Ange, au-dessus du commissariat du 12ème arrondissement (à l’angle de la rue Rambouillet).


Du plein air à Bel-Air.

Au bout du viaduc, la promenade se poursuit vers le jardin de Reuilly : l’on traverse le plus naturellement du monde un immeuble littéralement coupé en deux, puis, l’on franchit une passerelle en bois suspendue au-dessus d’une immense pelouse verte autour de laquelle sont organisés de petits espaces abrités, décorés ici et là par des statues.

L'immeuble coupé en deux sur la coulée verte René-Dumont, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT
L’immeuble coupé en deux sur la coulée verte René-Dumont, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

Au-delà du jardin de Reuilly se trouve l’allée de Vivaldi, avec, à sa droite, l’ancienne gare de Reuilly, qui nous conduit jusqu’au quartier Bel-Air. Et plus loin encore, via un tronçon moins bien aménagé, vers le bois de Vincennes.

Le jardin de Reuilly, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT
Le jardin de Reuilly, Paris 12ème arrondissement © Isabelle SIBOUT

Où ?

♦ Pour boire un verre,  un brunch ou un déjeuner → L’arrosoir 75, avenue Daumesnil, Paris 12ème. Tél.: 01 43 43 64 58/ http://www.restaurant-larrosoir.com/ → Viaduc Café 43, avenue Daumesnil, Paris 12ème. M° Gare de Lyon. Tél. : 01 44 74 70 70 / http://www.leviaduc-cafe.com

♦ Pour découvrir une cinquantaine d’artisans (métiers d’art, artisans d’art, arts & crafts) → Viaduc des Arts 83, avenue Daumesnil, Paris 12ème. Tél: 01 42 00 37 65 / www.leviaducdesarts.com


1 commentaire sur "D’ALIGRE A LA COULEE VERTE"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *