L'angelot de la Colonne de Juillet, Place de la Bastille, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

BASTILLE

Symbole de la Révolution française, la place de la Bastille est devenu le lieu de ralliement des grands cortèges nationaux. Son Opéra, sa Maison Rouge et les rues adjacentes, où fourmillent cafés, restaurants, boutiques et cinémas, en font un quartier particulièrement animé.

14 juillet 1789.

La Bastille, quasi vide, subit ce jour-là l’attaque révolutionnaire : munis d’armes prises à l’hôtel des Invalides, les Parisiens marchent vers elle le 14 au matin pour libérer les sept derniers prisonniers (dont un fou), puis détruisent la bâtisse pièce par pièce. « Bastille » (ouvrage de fortification, château fort) est le surnom octroyé par les Parisiens en référence au quartier déprimé et marécageux du « chastel Saint-Antoine » (1370), où résidait le roi Charles V, non loin de l’hôtel Saint-Paul. La Bastille, forteresse du XIVème siècle, dotée de huit tours et de douves, était en réalité peu exploitée. Elle servit surtout de prison à des pensionnaires de renom qui n’avaient pas l’air de trop s’en plaindre. On raconte ainsi que le marquis de Sade y faisait livrer son pain et que Voltaire en jugeait la nourriture excellente ! 

Plan de la forteresse de la Bastille, Café Français, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
Plan de la forteresse de la Bastille, Café Français, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Les seules marques visibles de l’ancienne prison sont une plaque du plan de la citadelle, apposée au-dessus du Café Français, sur l’immeuble d’angle entre la rue St-Antoine et le boulevard Henri IV. Des lignes de pavés également tracent le contour de l’ancienne forteresse autour de la place. On peut en voir une portion à hauteur de l’arrêt d’autobus de la rue Saint-Antoine.

Où ? 

→ Café français 3, place de la Bastille, Paris 4ème. Tél.: 01 40 29 04 02 / cafe-francais.fr/fr/


La place de la Bastille.

Au centre de la place se dresse la Colonne de Juillet (1831-1840), haute de 47 mètres, élevée par Alavoine. Les Parisiens tués lors des Révolutions de 1830 et 1848 reposent dans son soubassement, et leurs noms gravés sur le fût de bronze. Au sommet, en hommage aux 509 personnes tombées pendant la Révolution des Trois jours en 1830, le « génie de la Liberté » signé Dumont culmine à 51,50 mètres de haut. Régulièrement redoré, l’angelot portant une flamme brille fort au soleil.

La Colonne de Juillet, Place de la Bastille, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT
La Colonne de Juillet, Place de la Bastille, Paris 4ème © Isabelle SIBOUT

Depuis, et chaque année, le 14 juillet fête la prise de la Bastille, ainsi que la fête de la Fédération qui institua la nouvelle Constitution en 1790. Ce n’est que sous la IIIème République, que Gambetta décidera d’officialiser cette date pour la fête nationale de la République française.


L’Opéra Bastille.

Le 14 juillet 1989, le nouvel Opéra national de Paris, conçu sur l’emplacement de l’ancienne gare de la Bastille par l’architecte Carlos Ott, était inauguré. Avec l’opéra Garnier, il est l’une des salles affectées à la Ville de Paris. Tout en courbes vitrées, l’édifice peut accueillir 2.700 spectateurs dans une salle d’un grand confort acoustique. La taille du lieu correspond aux 74 corps de métiers qui y travaillent, du bottier au perruquier, du peintre à l’électronicien !

L'Opéra Bastille, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT
L’Opéra Bastille, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

Pour célébrer ses 20 ans, Anselm Kiefer avait créé une œuvre inédite, une réalisation à la fois plastique et scénique, Am Anfang (« Au commencement ») sur une musique de Jörg Widmann. Outre des opéras, ballets, concerts, récitals, l’opéra Bastille propose chaque jeudi en son Studio un rendez-vous à l’heure du déjeuner : rencontres, conférences, concerts donnés par les musiciens de l’orchestre et du choeur de l’opéra.

Où ? 

→ Opéra Bastille  12, rue de Lyon, Paris 12ème. Tél.: 01 40 01 17 89 / www.operadeparis.fr


La Maison Rouge.

Située dans une ancienne friche industrielle face au port de l’Arsenal, cette fondation privée, créée par Antoine de Galbert, est devenue l’un des lieux incontournables de la création contemporaine parisienne. Depuis 2004, elle propose quatre expositions temporaires chaque année : deux monographiques ou thématiques, et deux révélant des collections particulières, nationales ou internationales. Ces cycles d’expositions s’accompagnent de conférences, colloques, visites guidées, contes pour enfants. Histoire d’aller toujours plus loin encore dans la découverte artistique.

La Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT
La Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, Paris 12ème © Isabelle SIBOUT

Où ? 

→ La Maison Rouge  10, boulevard de la Bastille, Paris 12ème. M° Quai de la Rapée, Bastille. Tél.: 01 40 01 08 81 / www.lamaisonrouge.org / Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.


 

1 commentaire sur "BASTILLE"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *